Valoriser et épauler les proches aidants, ces alliés incontournables pour un Québec équitable.

POLITIQUE NATIONALE POUR LES PERSONNES PROCHES AIDANTES : un pas important de plus vers un plan d’action attendu

Montréal, le 22 avril 2021 – Le Regroupement des Aidants Naturels du Québec (RANQ) se réjouit de la présentation de la politique nationale pour les personnes proches aidantes : Reconnaitre et soutenir dans le respect des volontés et des capacités d’engagement. Cette politique fait suite à la loi 56 et vient fortement ancrer tant l’idée de bienveillance envers les personnes proches aidantes que le besoin de collaboration interministérielle et intersectorielle afin de répondre à cet enjeu social d’une telle ampleur.

Non seulement les personnes proches aidantes représentent un quart de la population québécoise, mais elles ont démontré leur apport essentiel et leur pugnacité à prendre soin de leur proche malade, en situation de handicap ou vieillissante au risque de mettre leur santé mentale et physique en danger.

« Le RANQ et ses membres offrent leur pleine collaboration pour contribuer aux travaux du Comité des partenaires afin de développer un premier plan d’action ambitieux. Puisqu’il n’existait pas de politique pour soutenir les personnes proches aidantes, nous sommes conscients que le changement de culture proposé par la politique sera long et nécessitera des mesures structurantes et concertées. » déclare Mélanie Perroux, directrice générale du Regroupement.

Le RANQ continuera donc de mettre de l’avant les priorités d’action pour améliorer les conditions de vie des proches aidants, notamment en luttant contre leur appauvrissement et en rehaussant les capacités humaines et financières des organismes de soutien. En ce sens, il est important que des mécanismes de soutien financier direct soient développés rapidement pour les proches aidants qui, déjà épuisés avant la pandémie, ont vécu une dernière année extrêmement difficile.

Au-delà de l’autoreconnaissance, les analyses du RANQ montrent l’importance d’un travail de fond pour améliorer l’efficacité du référencement des personnes proches aidantes vers les services de soutien offerts par les organismes communautaires qui possèdent déjà une forte expertise. Le RANQ souhaite également partager ses connaissances concernant les soins à domicile, pierre angulaire pour moduler l’engagement des personnes proches aidantes auprès de leur proche. Enfin, la conciliation proche aidance-travail-étude, dont les mécanismes actuels peinent présentement à permettre un équilibre de vie aux personnes proches aidantes, doit faire partie de la solution, considérant que 30% des personnes en emploi au Québec sont aussi proches aidantes.

« Si les enjeux sont multiples, la bonne nouvelle c’est qu’à travers le monde, différentes solutions ont démontré leur efficacité. Et pour les zones d’ombre restante, l’Observatoire de la proche aidance, première mondiale, apportera tant des réponses qu’un rayonnement pour le Québec. » estime Mélanie Perroux.

Pour lire la politique:

-30 –

À propos du RANQ

Fondé en 2000, le Regroupement des Aidants Naturels du Québec (RANQ) rassemble 104 membres qui représentent ainsi plus de 41 000 proches aidants à travers le Québec. Tous nos membres, qu’ils soient des associations, des groupes ou des organismes locaux et régionaux, ont pour mission d’améliorer les conditions de vie des proches aidants en offrant un éventail de services allant du soutien psychosocial aux services de répit, ainsi qu’aux activités d’information.

Source : Regroupement des Aidants Naturels du Québec

Pour plus d’informations Mélanie Perroux, directrice générale du RANQ