Invitation à 2 forums visant la reconnaissance, la sensibilisation et la prévention de la maltraitance envers les personnes proches aidantes.

Invitation à 2 forums visant la reconnaissance, la sensibilisation et la prévention de la maltraitance envers les personnes proches aidantes.

Montréal, le 31 octobre – Du 3 au 10 novembre aura lieu la Semaine nationale des proches aidants sous le thème Parce que nous serons tous proches aidants. Je cultive la bienveillance. À cette occasion, le RANQ vous invite lors de 2 forums visant la reconnaissance, la sensibilisation et la prévention de la maltraitance envers les personnes proches aidantes.

Parce que nous serons tous proches aidants.

En effet, quel que soit notre âge ou notre parcours de vie, pour différentes raisons, toute personne peut devenir le ou la proche aidante d’un membre de sa famille, d’un ami ou d’un voisin. Déjà en 2012, un québécois sur 4 était proche aidant et 25% s’occupaient de plus d’une personne. Que l’on soit proche aidant d’un adulte, d’une personne vieillissante ou d’un enfant, ce rôle additionnel amène de l’épuisement, de l’appauvrissement et un risque accru de maltraitance.

 

Je cultive la bienveillance

Une recherche dirigée par la chercheure Sophie Ethier de l’Université Laval, démontre que la maltraitance envers les proches aidants n’est pas un phénomène secondaire, contrairement à l’idée reçue que ce sont surtout les personnes aidantes qui peuvent maltraiter. Il existe quatre sources de maltraitance envers les personnes proches aidantes :

  • Les institutions à travers l’imposition et la non reconnaissance du rôle de proche aidant, le manque systématique de soutien, la médicalisation des conséquences de la proche aidance, etc.
  • L’entourage à travers le fait de laisser une seule personne de la famille assumer l’entièreté des responsabilités d’aidant sans support financier, moral ou logistique, isolant le proche aidant, ainsi qu’en tolérant les comportements problématiques de la personne aidée.
  • La personne aidée à travers des gestes violents, des paroles blessantes, le refus d’être soutenue par une autre personne, le refus de reconnaitre les conséquences de la proche aidance et le besoin de soutien du proche aidant.
  • La personne aidante elle-même, qui, en maintenant un niveau d’exigence élevé, néglige ses besoins, normalise les conséquences de son rôle et culpabilise de ne pas en faire suffisamment.

 

Que l’on soit une personne aidante, aidée, un membre de l’entourage, une personne travaillant avec les proches aidants ou encore un employeur, cette semaine nous invite à réfléchir collectivement et individuellement à la bientraitance des proches aidants. Différents actes de soutien tel que s’informer des ressources disponibles, alléger les travaux domestiques ou simplement écouter, seront suggérés pour démontrer de l’empathie envers ces québécoises et québécois qui œuvrent quotidiennement au bien-être de la population la plus vulnérable.

 

  

  

Des activités diverses dans tout le Québec:

Tout au long de la semaine, les 87 membres du RANQ ont prévu des activités spécifiques complétant leur offre de services habituels; le calendrier des activités est disponible ICI.

Informations sur les forums :

Trois Rivières : 4 novembre Laval : 6 novembre
Horaires : 8h30 à 15h00 Horaires : 9h30 à 16h00
Lieu : Salle Félix-Leclerc – 1001, rang Saint-Malo, Trois-Rivières Lieu : Au Château Royal, 3500 boulevard du souvenir, Laval
Contact : Regroupement des aidants naturels de la Mauricie –

Téléphone : 819 693-6072 poste 4

Contact : Association lavalloise des personnes aidantes

Téléphone : 450 686-2572

 

***

Fondé en 2000, le Regroupement des Aidants Naturels du Québec (RANQ), rassemble 87 membres et représente plus de 21 000 proches aidants à travers le Québec. Le RANQ a acquis une expertise auprès de tous les proches aidants et propose une stratégie nationale inclusive de soutien aux proches aidants.

-30-

Renseignements :    

Ludovic Salondy, Agent aux communications

514 524 1959

info@ranq.qc.ca