Valoriser et épauler les proches aidants, ces alliés incontournables pour un Québec équitable.

Communiqué : La réalité des personnes proches aidantes enfin reconnue

Communiqué : La réalité des personnes proches aidantes enfin reconnue
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate
Loi visant à reconnaître et à soutenir les personnes proches aidantes

La réalité des personnes proches aidantes enfin reconnue

Montréal, le 28 octobre 2020 – Le Regroupement des Aidants Naturels du Québec (RANQ) se réjouit de l’adoption rapide du projet de loi 56, qui vise la reconnaissance et le soutien des personnes proches aidantes.  À quelques jours de la Semaine nationale des proches aidants, son adoption unanime est un signal fort quant à l’importance des personnes proches aidantes et quant à la reconnaissance du rôle essentiel qu’elles jouent. Cela insuffle une direction pour améliorer la situation des personnes proches aidantes pour les prochaines années.

Le RANQ tient à faire part de son appréciation quant au travail constructif et en collaboration qui a été réalisé par l’ensemble des parlementaires. Le regroupement est ainsi heureux de constater que plusieurs des recommandations formulées lors de son passage à la Commission des relations avec les citoyens ont été accueillies favorablement par la ministre responsable des Ainés et des Proches Aidants, Marguerite Blais, en vue de bonifier la loi.

Alors que plus de 20 % des personnes proches aidantes vivent de l’insécurité financière, le RANQ se réjouit par ailleurs que la loi vise à réduire la précarité financière de celles et ceux qui offrent, avec amour et sans s’épargner, des soins et des services aux personnes les plus vulnérables.

Une définition inclusive de la proche aidance

« Il était nécessaire que la définition de personne proche aidante aborde à la fois les répercussions possibles de la proche aidance pour les personnes qui assument ce rôle, mais aussi les objectifs qu’elles poursuivent. Nous sommes convaincus que ces précisions favoriseront leur autoreconnaissance et le droit d’être soutenues avec bienveillance dans toutes les sphères de leur vie » — Johanne Audet, présidente du conseil d’administration du Regroupement des Aidants Naturels du Québec (RANQ).

En route vers une politique nationale

« La loi est un premier jalon important qui marque le début d’un travail de fond, sur le long terme et qui donne également des mécanismes de concertation et de création de connaissances en vue de soutenir tous les ministères concernés par la proche aidance. Nous saluons ce moment historique qui est la résultante d’un travail de concertation important, qui nous l’espérons, va se poursuivre en ce sens à travers le Comité des partenaires et l’Observatoire québécois de la proche aidance. Nous sommes prêts à continuer le travail ensemble afin de contribuer activement à la politique nationale et au plan d’action qui en découleront » — Mélanie Perroux, directrice générale du Regroupement des Aidants Naturels du Québec (RANQ).

La COVID-19 encore bien réelle

En tant qu’acteur important visant l’amélioration des conditions de vie des proches aidants, le RANQ tient enfin à réitérer l’importance que des mesures immédiates soient mises en place pour mieux soutenir les personnes proches aidantes, surtout celles à domicile, qui se sont appauvries et épuisées lors de la première vague de COVID-19. Leurs besoins sont toujours criants. Elles sont malheureusement encore trop nombreuses à ne pas recevoir ou à refuser par crainte de la contamination, le soutien à domicile dont elles ont besoin. Un plan d’action spécifique à la pandémie, incluant un soutien financier et des communications les rassurant sur les risques de recevoir des services à domicile, sont nécessaires.

À propos du RANQ

Fondé en 2000, le Regroupement des Aidants Naturels du Québec (RANQ) rassemble 104 membres qui représentent ainsi plus de 35 000 proches aidants à travers le Québec. Tous nos membres, qu’ils soient des associations, des groupes ou des organismes locaux et régionaux, ont pour mission d’améliorer les conditions de vie des proches aidants en offrant un éventail de services allant du soutien psychosocial aux services de répit, ainsi qu’aux activités d’information.

-30 –

Source : Regroupement des Aidants Naturels du Québec, Mélanie Perroux, directrice générale du RANQ